LA CALLIGRAPHIE, UNE PHILOSOPHIE

18 mai 2021 | Actualités

En ces temps perturbés par une crise sanitaire sans précédent, nous sommes soumis à un stress supplémentaire : peur de tomber malade ou que nos proches les plus fragiles le soient, charge mentale accrue avec le télétravail à gérer tout en s’occupant de ses enfants…

Parmi les activités artistiques, la calligraphie peut vous rendre plus zen !

La philosophie zen et la calligraphie ont en effet de nombreux points communs.

Apprendre la patience et adapter sa vitesse

Dans nos vies ultra-connectées tout doit aller vite ! Personnellement, je suis une adepte du slow life. Je ne suis pas dans la recherche de combler les vides de ma vie par une sur-activité. En ce sens, la calligraphie m’y aide bien.
En effet, la calligraphie nous apprend la patience : il faut du temps pour maîtriser les traits d’une écriture, connaître les particularités de notre outil, du papier et de l’encre.
Pratiquer la calligraphie impose également un rythme. Certains traits se tracent avec rapidité et d’autres tout en lenteur, en rythme avec sa respiration.

Prendre conscience de sa respiration

Comme dans la philosophie zen, en calligraphie, la respiration est essentielle. Si vous pratiquez la méditation ou la sophrologie, la première technique que vous apprenez est de prendre conscience de sa respiration. Elle est tranquille, profonde, rythmée.
Dans la calligraphie, la respiration est en rythme avec l’écriture. Chaque inspiration et expiration sont reliés aux tracés de votre plume ou pinceau. Il en découlera une grande concentration.

Être dans l’instant présent

De cette concentration naîtra l’absence de pensées ! En effet, les images, les pensées parasites s’évanouiront car vous serez focalisés sur votre trait. Ainsi, votre esprit s’apaise, une grande sérénité s’installe. Vous êtes dans l’instant présent ! Votre stress et vos pensées négatives s’estompent progressivement pour laisser la place à une tranquillité intérieure.
Vos compositions seront harmonieuses et équilibrées. Vois pourrez être fier de vous.

Estime de soi

Avec de l’entraînement, de la patience, de la concentration, vos traits seront de plus en plus faciles à tracer et donc beaux. Vous serez fier de votre progression, votre estime de soi n’en sera que renforcée.
N’hésitez pas à garder tous vos essais pour vous rappeler vos débuts et voir le chemin parcouru. Quelquefois, nos traits ne nous semblent pas beaux dès que nous les traçons mais après un recul de quelques jours, nous nous disons « tiens pas si mal ce que j’avais écrit l’autre jour ».

Ces 4 vertus de la calligraphie, à savoir la patience, la respiration, l’instant présent et l’estime de soi vous rendront plus zen dans votre vie de tous les jours.

Voici un extrait du livre Zen de Maxence Fermine, dont je vous recommande la lecture et qui résume en quelques mots bien choisis ce que représente la calligraphie pour moi :

Calme et concentration.
Apaisement de l’esprit.
Art de l’éphémère cristallisé dans un mouvement d’éternité.
D’un geste tantôt vif tantôt lent, maîtrisé mais spontané, libérer l’énergie du corps et de l’esprit en un unique trait du pinceau.
Pour cela, il est nécessaire de trouver l’équilibre entre les pleins et les déliés.
La lenteur et la fulgurance.
La fermeté et le relâchement.
Le yin et le yang.
C’est l’une des pratiques du zen avec la cérémonie du thé, le combat de sabres ou l’ikébana.

Pour finir, je vous laisse quelques exercices à pratiquer quand vous le souhaitez pour tester les bienfaits de la calligraphie. Ce sont les traits de base de l’anglaise, une écriture d’une grande élégance.

Si vous souhaitez en apprendre davantage, n’hésitez pas à faire un petit tour sur ma boutique en ligne où vous trouverez un coffret avec tout le matériel et le guide d’initiation à l’apprentissage des lettres minuscules en anglaise.